Ondes de Rossby

Fondamental

En pratique, quand on observe les jet-streams, ils ne restent pas à une latitude fixée, mais oscillent grandement dans le temps et l'espace.

On peut expliquer ce phénomène par le fait que la surface de la terre est inhomogène, ainsi les mouvements d'air sont impactés par les reliefs, mais aussi par le fait que les continents et les océans possèdent des capacités thermiques différentes, ce qui crée des gradients thermiques.

Les oscillations du jet-stream sont appelées ondes de Rossby.

Les ondes de Rossby sont des caractéristiques omniprésentes de toute carte météorologique à grande échelle, et, dans un certain sens, sont des caractéristiques plus fondamentales de l'atmosphère que les jets eux-mêmes.

Ces ondes se manifestent par des séries de phénomènes météorologiques alternés (basse pression, haute pression, basse pression, etc.) généralement disposés sur une ligne allant approximativement d'ouest en est. C'est pour cette raison que l'on appelle parfois le jet le rail des dépressions.

Ces anomalies de pression sont connues, respectivement, sous le nom de cyclones (basse pression) et d'anticyclones (haute pression). Si un jet-stream est présent, alors les ondes peuvent être vues comme des méandres dans le jet, qui serpente vers le nord et le sud des systèmes météorologiques.

Les zones de basse pression impliquent généralement du mauvais temps et les zones de haute pression un temps calme (en été, haute pression et beau temps vont de pair mais en hiver, elles sont souvent accompagnées de brouillards et de nuages bas qui peuvent durer toute la journée).

En cas de faibles oscillations, le jet se déplace vite, et il implique une série d'alternances de dépressions et hautes pressions. Dans le cas où les oscillations du jet sont fortes, une dépression ou une zone de haute pression peut rester au même endroit pendant des jours, ce qui peut impliquer des phénomènes météorologiques extrêmes comme des inondations ou au contraire des canicules ou sécheresses.

ComplémentSources

[1] http://www.meteofrance.fr/prevoir-le-temps/observer-le-temps/parametres-observes/pression

[2] http://www.met.reading.ac.uk/~williams/publications/3-s2.0-B9780128215753000153-main.pdf