Carte 01 : Paléoclimatologie

Fondamental

La paléoclimatologie est une science qui permet de reconstituer les climats passés et leurs variations à l'aide de différents indicateurs climatiques appelés "proxies".

Complément

Le terme « paléoclimat » désigne un climat ancien. La paléoclimatologie est apparue dans les années 60 suite au développement de nouvelles méthodes d’analyses physiques et chimiques. A l’aide d’enregistrements et de modélisations climatiques et géochimiques, les paléoclimatologues tentent de déchiffrer l’histoire complexe du climat.

En effet, le système climatique est à l’équilibre avec un certain nombre de forçages (constante solaire, composition chimique de l’atmosphère, paramètres orbitaux, état de surface des continent etc.). La modification de l’un de ces paramètres entraîne une déstabilisation du système qui évolue vers un nouvel état d’équilibre. C’est cette succession de déstabilisations qui est à l'origine des changements climatiques (sur différentes échelles de temps).

Température globale moyenne au cours des 540 derniers millions d'années. Source : [1]

L’enjeux est de comprendre les crises écologiques et climatiques ainsi que les phénomènes d’extinction d’espèces. De plus, la lutte contre le réchauffement climatique nécessite une compréhension des variations climatiques passées. L’analyse des bulles d’air emprisonnées dans les glaces est une preuve de l’impact croissant des activités humaines sur la composition de l’atmosphère depuis le début de la révolution industrielle. La composition de l’atmosphère est fortement modifiée par le rejet croissant de CO2, de méthane ainsi que de nombreux autres gaz à effet de serre. On peut étudier l’évolution du climat à l’aide de modèles climatiques afin de déterminer la part des activités humaines et des facteurs naturels dans l’augmentation de l’effet de serre. Ainsi, la paléoclimatologie permet d’affirmer que, depuis quelques décennies, nous sortons de la gamme de variations naturelles du climat.

Sources